Content

Les obstacles à surmonter varient selon le handicap

Les personnes avec un handicap physique ou psychique peuvent suivre des études supérieures à condition que certains obstacles soient supprimés. On peut naître handicapé, mais on peut aussi le devenir de manière soudaine ou progressive, et ce également pendant les études.

Appréhension du terme

La notion de handicap se fonde sur la définition donnée par la Loi sur l’égalité des personnes handicapées (art 2, al.1): Est considérée comme personne handicapée au sens de la présente loi toute personne dont la déficience corporelle, mentale ou psychique présumée durable l’empêche d’accomplir les actes de la vie quotidienne, d’entretenir des contacts sociaux, de se mouvoir, de suivre une formation, de se perfectionner ou d’exercer une activité professionnelle, ou la gêne dans l’accomplissement de ces activités.

Selon la Convention de l'ONU sur les droits des personnes handicapées, le handicap résulte de l’interaction entre des personnes présentant des incapacités et les barrières comportementales et environnementales de la majorité de la société. Plus précisément, lorsque ces barrières les empêchent de participer pleinement et effectivement à la société sur la base de l'égalité avec les autres.

Les handicaps sont multiples, individuels et souvent invisibles

Selon une enquête auprès d'étudiants handicapés en Allemagne, 94 % des atteintes à la santé ne sont pas immédiatement visibles – la majorité des étudiants ayant un handicap ne sont donc pas reconnus comme tels, s'ils le souhaitent.

L'Université de Bâle a tourné une vidéo de sensibilisation sur le quotidien aux études avec un handicap.

Les différents types de handicap exigent des solutions diverses. Les informations sont par conséquent regroupées en fonction des types de handicap:

  • Handicaps de l'ouïe
    Surdité (innée ou tardive), bruits parasites dans l'oreille interne (acouphènes), malentendant, surdité brusque, ...
  • Handicaps de la vue
    Cécité (innée ou tardive), daltonisme, perception visuelle diminuée de divers types, ...
  • Handicaps psychiques
    Dépression, troubles bipolaires, schizophrénie, crises d'angoisse et de panique, troubles de la personnalité (par ex. borderline), autisme, ... – souvent avec des phases de durée et d'intensité variables.
  • Handicaps physiques
    Personnes en fauteuil roulant, sur des béquilles, à la démarche mal assurée: paraplégiques et tétraplégiques, paralysie cérébrale, infirmité moteur cérébrale, personnes aux os de verre ou avec des membres déformés ou absents, personnes de petite taille, ...
  • Maladies chroniques
    Allergies, asthme, épilepsie, rhumatisme, neurofibromatose, maladie de Crohn / colite ulcéreuse, diabète et autres troubles du métabolisme, hémophilie, narcolepsie, SIDA, sclérose en plaques, dystrophie musculaire et autres maladies évolutives, ...
  • Handicaps du langage
    Aphasie, troubles de l'articulation et du rythme de la parole comme le bégaiement, la tachyphémie, ...
  • Troubles de l'apprentissage
    Dyslexie, dyscalculie, ...
  • Troubles de l'attention
    SDA, TDAH

Vous souhaitez d'autres informations? Faites-nous savoir quel type d'information vous manque.

Pour en savoir plus