Content

Compenser les inégalités résultant du handicap

Tout est plus difficile avec un handicap, études comprises. Quand on parle de compensation des inégalités, on entend une compensation ciblée des inégalités résultant d'un handicap. C'est une condition à l’égalité des chances entre les personnes avec et sans handicap.

La loi impose à la collectivité et, partant, aux hautes écoles cantonales et fédérales, de tenir compte des besoins spécifiques des personnes handicapées – et ce de l’aménagement des filières d’études et unités d’enseignement jusqu'aux examens. La jurisprudence et le droit suisses reconnaissent aujourd’hui que la compensation des inégalités doit être octroyée au moyen d’adaptations formelles des examens.

La compensation des inégalités est un processus central et intégré dans la gestion de la qualité. Elle permet aux étudiants ayant un handicap ou une maladie chronique de prendre part activement aux études. Elle touche tous les aspects des études:

Une compensation des inégalités appropriée dépend du type et du degré du handicap. Dans la mesure du possible, il faut déterminer la compensation des inégalités de manière individuelle au début des études et en informer tous les acteurs (étudiant avec un handicap, professeurs et les autres étudiants si tel est le souhait de la personne concernée). Idéalement, cela vaut pour toute la durée des études – à moins que la santé de l'étudiant n'évolue et nécessite une adaptation.

Pour en savoir plus